Comment choisir une souris ergonomique ?

Comment choisir une souris ergonomique ?

Durant ces 25 dernières années, l’ordinateur portable s’est développé sans cesse. La plupart des gens l’utilisent et nombreux sont victimes de douleurs au niveau des poignets, des épaules et des coudes.

Des fabricants ont conçu les souris ergonomiques afin d’éviter les effets indésirables, et de protéger également le corps quand on travaille sur le PC sur une durée prolongée. Ainsi, cet accessoire permet d’empêcher les troubles musculo-squelettiques dus aux activités à répétition pendant l’utilisation de la machine, outre le confort qu’il procure lors de son usage.

Opter pour le bon modèle de souris ergonomique

L’ordinateur est aujourd’hui un matériel présent dans notre quotidien. Pour certains usagers, la souris est un outil essentiel du setup informatique. Du coup, c’est crucial de bien faire la sélection avant de l’acheter.

La souris ergonomique se choisit selon le profil de l’utilisateur. On trouve souvent des modèles uniquement pour les droitiers. Certes, on peut rencontrer celles destinées aux gauchers, mais elles sont peu nombreuses. Par ailleurs, ce produit existe également pour les ambidextres, convenable pour les droitiers et les gauchers. Sur ce, on vous oriente à partir de ces quelques caractéristiques de souris ci-après.

Quels critères de souris ergonomique à mettre en évidence ?

Concernant les dimensions, il est pratique d’opter pour une souris qui est adéquate à la taille de votre main. A contrario, les risques de crampes et d’ épuisements des muscles sont élevés. De plus, elle n’est pas ergonomique si elle ne s’adapte pas au gabarit de la main. Une souris qui est ajustée à la paume est recommandée pour pallier tous les désagréments.

Une souris ergonomique de chez Urban Factory par exemple, est proposée sous diverses références de tailles (S, M ou L). Les articles sont conçus pour s’accommoder à toutes les typologies. Pour dénicher le produit adéquat, on doit faire la mesure entre le pli du poignet et le majeur. Une fois la valeur obtenue, on se réfère sur un guide de taille pour trouver le spécimen correspondant à l’envergure de la main.

Ensuite, il est nécessaire de voir le côté DPI (Dot Per Inch) ou PPP (Point Par Pouce). Avec cette configuration, on peut paramétrer la vitesse du curseur. On exige une valeur de DPI faible ou élevée, en fonction des tâches pratiquées sur l’ordinateur. Choisissez l’outil qui vous procure cette option pour répondre à vos demandes.

Outre cela, l’angle de préhension est facteur crucial. Cette inclinaison va de 45° à 90° pour les souris ergonomiques. Effectivement, celles disposant d’un profil vertical assurent la stabilité de l’avant-bras. Cette posture assure non seulement le confort, mais aussi la précision.

Ces versions de souris sont habituellement munies de boutons supplémentaires. Ces dernières sont programmables, c’est-à-dire, qu’il est possible de leur attribuer des fonctions ou des raccourcis vers des applications et des logiciels. Elles se diffèrent en style et en nombre selon les souris.

Enfin, le choix doit se faire également sur la présence d’un fil ou non. Les souris filaires sont autonomes, mais le câble peut s’emmêler avec d’autres fils sur le bureau. Cela peut être encombrant. Quand on se sert de ce type d’accessoire, les mouvements sont aussi limités. Une autre option, les dispositifs sans fils. Leur mode d’alimentation s’effectue par chargement d’une batterie intégrée. Ils se connectent aux PC grâce à un nano-récepteur à brancher sur un port USB.

Comment utiliser une souris ergonomique ?

Face à un bureau bien équipé, les problèmes s’en vont et le confort vient. On doit savoir manier la souris même si celle-ci présente des propriétés ergonomiques.

De ce fait, on doit oublier la façon de la tenir en toute ténacité. Il est essentiel d’adopter une prise décontractée et le maintien assez desserré de l’accessoire.

Une position naturelle est la meilleure. L’avant-bras, le poignet et les doigts doivent être coaxiaux, autrement dit dans un même axe. L’articulation de l’épaule doit également être en mouvement identique avec la souris.

Ainsi, il est conseillé de ne pas plier le poignet. Il ne doit pas s’appuyer contre un support rigide, du coup, l’utilisation d’un tapis de souris prend tout son intérêt. La paume se place aisément sur l’outil, quant aux doigts, ils restent détendus. Entre deux clics, on évite de les enlever.

profil-gael-marconnet

A PROPOS

Maël Junia, jeune informaticien et passionné par le digital.